Interview de Coralie

Comment se sont passées ces deux années de Sciences po à Paris ? Peut-on revenir sur ton choix d’orientation : pourquoi avoir choisi ce parcours ?
Les deux années à Sciences Po ont été difficiles pour être honnête. L’accommodation à l’école, au rythme de travail et à la vie parisienne a demandé du temps et de la flexibilité. Au début, j’avais choisi Sciences Po pour devenir journaliste. Je trouvais pertinent de me lancer dans une formation assez générale pour avoir des connaissances solides dans des domaines variés afin d’être une journaliste diversifiée. Finalement j’ai changé de direction car je veux aujourd’hui devenir enseignante-chercheuse en théorie politique.
Qu’est-ce que L’établissement Saint Joseph t’a apporté pour affronter ces études (option, engagement associatif, changement de rythme de travail, d’environnement) ?
Les professeurs de Saint Joseph ne font pas que nous préparer au bac, mais nous donnent une véritable impulsion pour notre parcours universitaire. Je l’ai particulièrement ressenti dans la méthode et la rigueur qui est attendue de nous à Saint Joseph. Méthode et rigueur qui me sont indispensables à Sciences Po.
Comment se sont passés les examens ? Comment te prépares-tu à l’année qui va venir ?
Les examens ont été une rude épreuve dans la mesure où tout a été fait à distance alors les sujets étaient adaptés pour éviter la triche. Je m’en suis toutefois bien sortie. Sur mes derniers semestres j’arrive à une moyenne de 15,5-16/20 donc je suis assez satisfaite. L’année prochaine je ferai un stage d’initiation à la recherche au premier semestre, puis je partirai étudier un semestre à UCL (Londres). Ensuite j’envisage un master de recherche en théorie politique à Sciences Po puis, si je suis prise, un doctorat dans la même branche. Pour me préparer, je me repose beaucoup mais je prends aussi le temps de faire ce qui me plait car je sais que l’année prochaine sera bien remplie et ne me laissera pas beaucoup de temps libre. Si j’avais un conseil à donner aux élèves de Saint Joseph voulant intégrer Sciences Po, ce serait de s’intéresser à tout mais aussi (et surtout) de ne jamais oublier de développer sa propre passion avant tout. Pour tenir le coup dans ce genre d’école il faut impérativement se raccrocher à ce qui nous fait vibrer.
En une phrase, peux-tu exprimer ton ressentis sur Saint Joseph.
Je dirais que Saint Joseph est un établissement idéal pour qui veut avoir les outils nécessaire à la réussite scolaire et professionnelle.

 

 

Previous

Comments are closed.